Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 16-05-2019 13:20:47

NicoMécano
Membre
Lieu : 08120 Bogny sur Meuse
Inscription : 13-04-2019
Messages : 131

Quel est votre métier où quel était votre métier...

Bonjour,

Je poste ce message non par curiosité, mais par esprit pratique

Le métier, les qualifications pourrais servir à d'autres sur le forum.

Peintre, soudeur, tourneur-fraiseur, etc.

Je commence je suis mécanicien moto, et j'ai aussi un diplôme de mécanicien monteur et un d’électrotechnique.

Hors ligne

#2 16-05-2019 14:13:27

micky7
MØtΩZaure
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 19 098

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

j'ai
- le Certificat d'études primaires
- la première partie de bac en 1964
- raté la seconde partie en 65, puis 66, 67 en candidat libre, sur mes matières fortes (math, Physique)
en 67 je me suis dit que j'étais trop con pour l'avoir
- raté un CAP en cours du soir sur une note éliminatoire en technologie alors que j'ai eu la meilleure moyenne (14/20) de la promotion (savoir comment fabriquer les composants me saoulait et ne me servait à rien, j'ai donc fait l'impasse car je passais en 1 an au lieu de 3 vu mes bases)

je ne suis décidément pas doué pour les examens et pourtant je ne suis pas émotif, je discute avec un Préfet sans complexes, j'envoie chier un ingénieur ou un directeur s'il dit des âneries

à part cela j'ai expliqué de l'électronique à des élèves de dernière année d'école d'ingénieur ... en électronique, les pauvres apprennent des tas de choses mais ne savent relativiser si bien qu'ils s’empêtrent dans des complications inutiles

je dois dire que j'ai eu un prof surdoué, copain d'un futur beau frère, il savait, lui, relativiser et m'a enseigné les amplis opérationnels en 1 soirée, l'algèbre de Boole en 1 autre soirée les transistors tout pareil (j'ai passé le CAP avec les tubes à l'époque où les transistors débutaient)

en 65 j'ai refusé de redoubler et suis parti bosser dans un labo de chimie où j'ai eu le plaisir de remettre en route un appareil de mesure abandonné faute de personnel sachant l'employer
par la suite on m'a confié un spectromètre qui était un instrument expérimental à l'époque

en 68 suite aux évènements mon labo a réduit ses effectifs, j'ai été licencié car j'étais le plus susceptible de me recaser, je suis rentré comme contractuel au ministère de l’Équipement

comme je réparais les transistors, TV des collègues ou modifiais l'installation de téléphone pour mettre des lignes directes (pas autorisé bien sur, mais la standardiste était une peste et ne passait les N° qu'on lui demandait que selon son bon vouloir ...) et que la hiérarchie le savais, on m'a confié les suivis de travaux de réparation des lycées d'état du Nord de la France, chantiers peu glorieux mais qui nécessitait plus d'astuce et de connaissances techniques que la construction d'un établissement neuf

comme je râlais de l'incompétence technique des architectes (ils ne le sont pas tous mais la majorité l'est et malheureusement une partie des BET ne vaut pas plus) et des entrepreneurs on m'a confié la maitrise d'œuvre en plus de la maitrise d'ouvrage

j'ai donc appris la technique bâtiment sur le tas et en fonction des chantiers, dans les bouquins, en questionnant les fabricants et de vieux ouvriers compétents, en me basant sur les notions de Physique chimie de 3[sup]ème[/sup] moderne, et ce que m'avait enseigné mon père ingénieur assimilé (pas de diplôme) puis technico-commercial après avoir été radio/moniteur/électricien dans la RAF (mais pas pilote à son grand désespoir) de 1939 à 1946 puis contremaitre électricien à son arrivée en France

euh désolé c'est un peu lourd mais tout ça a contribué à ce que je sais aujourd'hui et à mon appréhension des "professionnels" de bien des disciplines

j'apprends encore tous les jours, notamment sur le ForuMZ

comme passe temps je m'intéresse au jardinage d'agrément (pas le potager) et au cerf volant, autres techniques


vieux MZotard que jamais

En ligne

#3 16-05-2019 22:33:35

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 847
Site Web

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

BAC d'électrotechnicien.

BTS d'électronicien.

Certificat d'Aptitude Pédagogique.

Concours de Professeur des Écoles.

Un métier que j'ai fait: opérateur machine et programmateur Cobol.

Traducteur de James Barrie pour « Lire C'est Partir ».

Écrivain, musicien, chanteur cold-wave.

Quelques connaissances en alpinisme, ski-alpinisme et varappe.

Admirateur de Bobby Lapointe, je voudrais faire quelque chose pour le cinquantenaire de sa mort et le centenaire de sa naissance, qui approchent. Probablement une comédie musicale avec des élèves. Il faut que je me remette à la guitare en commençant par apprendre ces chansons si délicates à interpréter, et après, on verra...

Ce que je rêverais de savoir faire: dessiner.


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#4 16-05-2019 23:08:59

NicoMécano
Membre
Lieu : 08120 Bogny sur Meuse
Inscription : 13-04-2019
Messages : 131

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

J'apprécie Boby Lapointe, personnage éclectique, qui à apporté son concours à l'informatique moderne.
Ma préférée de ses chanson est "Aragon et Castille".

Hors ligne

#5 17-05-2019 13:27:47

SebLob
MZotard Confirmé
Inscription : 10-04-2015
Messages : 1 225

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

Perso juste CAP et Brevet Pro spécialité "espaces verts" et du coup bien souvent les "espaces verts" c'est ce que je fais le moins.

Au final entre maçonnerie, peinture, nettoyage, réparation électriques, plomberie, serrurerie, et surtout essayer de répondre aux caprices de tout le monde ...

Je passe mon temps à me faire ch*er pour satisfaire tout le monde, la plupart du temps pour faire un travail pour lequel je n'ai aucune qualification, et à la longue çà me retombe dessus car je suis quand même "noté" sur l'entretient des Espaces Verts, peut importe si je n'ai pas le temps.

Et franchement il s'emm*rdent pas la plupart du temps "le sèche linge de l'école est en panne, il faut voir ce qu'il a ". Bon ben j'ai même jamais possédé de sèche linge de ma vie mais je me retrouve donc à démonter un truc sans savoir à quoi çà ressemble dedans, à capter ce qui ne vas pas, la pièce de rechange (à presque 100 Euro pour un sèche linge de quasi 10 ans qui sert bien plus que chez un particulier donc c'est un miracle qu'il ait déja tenue tout ce temps) est commandée, remontée, le sèche linge refonctionne comme neuf et au final tu te fais engueuler car pendant que tu passais du temps sur le sèche linge ....


Perso j'ai déja sablé un cadre de moto, repeint le cadre en question à la peinture époxy bi composant, tandis qu'au taf quand on doit repeindre des bancs publiques (là ou des mairies en monteraient des neuf) quand le maire dit qu'il faut acheter de la "bonne" peinture, çà veut juste dire pas acheter de la peinture antirouille à l'eau, mais prendre de la glycéro.

Donc là ou moi en temps que simple particulier je peint à l'époxy bi composant, au taf je peint à la peinture acheté chez Bricomarché, puis Bricoman, et là ou moi en temps que simple particulier j'y vais à te sabler à nu, nous on est sensé mettre un coup de papier de verre.

Evidemment quand tu dis au maire que tu passe 2 heures au pinceau pour passer UNE couche, çà lui semble long
(notre maire se la joue expert en temps de travail pour faire une tache, par exemple pour une foi ils avaient quand même décidé de faire faire des branchements à UN plombier, et dans la conversation on en était arrivé au fait que NOUS, comme on ne s'y connait pas si on y passe une matinée, encore çà va, mais la LE plombier il devait même pas y passer 2 heures.
En fait LE plombier, il y a passé la mâtiné, sauf qu'en plus LE plombier il était DEUX

Ou pareil, on a des endroits ou pour le maire il faut 15 minutes de rotofil, là ou t'en passe facile 1 heure et 15 minutes, saus compter que la on me les brises parce que j'ai cassé une vitre de bagnole avec le rotofil, mon dieu la fin du monde ... enfin bref, fin de la longue parenthèse)

Donc puisque le maire trouvait trop long de peindre au pinceau, j'ai proposé le pistolet, sauf que du coup je me retrouve à peindre avec MON pistolet à peinture.

Evidemment tu veux peindre au pistolet ON te dis de le faire dehors, oui c'est sur que pour trouver un jour sans pluie, sans vent, sans graines de Peuplier, sans pollen, c'est simple.

Bon du coup je me met à peindre DANS l'atelier, et là il faut qu'a se moment là un conseiller décider qu'il va réaliser un porte en métal pour protéger une porte en PVC imitation bois, évidemment il te meule, te soude dans l'atelier en laissant des outils trainer partout, et au final il y passe quasi la semaine, bref, ta peinture des bancs est décalée d'une semaine ...

Enfin bref, et tout çà dans une ambiance ou aprés un peu plus 10 ans que j'y suis, visiblement moi et mon collègues sommes tous les deux les parfaits abrutis de service auxquels il faut toujours tout expliquer...........sauf que donc des gens qui n'y connaissent rien veulent sans arrêt nous expliquer notre taf.

Comme donc pour ce rotofil, franchement en 10 ans j'ai pété un cligno soit disant avec le rotofil, une vitre latérale arrière avec la tondeuse auto-portée , et la semaine dernière une vitre latérale arrière avec le rotofil. C'est en 10 ans, pas en une semaine.
Soit disant que la secrétaire de mairie, femme du maire, doit nous faire une note de service pour nous interdire de passer le rotofil là ou il y a du goudron .
Super, on n'avait déja pas le droit de mettre un désherbant, si on nous retire encore l'une des rares méthode de travail qu'il nous reste.

Ah, et donc comme moi je suis CAP/BP en espaces verts, alors que mon collègue lui il a un CAP de carrossier, la dernière foi c'est à moi que la maire à confié la peinture des bancs, tandis que mon collègue devait aller entretenir les espaces verts  lol .

Pour le peu de fois qu'on nous donne une tache à accomplir, on le fait, vu que la plupart du temps on doit se démm*erder tout seul et on se fait engueuler si ce qu'on ne nous à pas dit de faire n'est pas fait (en clair dans pas mal de cas "on ne devrait pas avoir à vous le dire", oui c'est certain que quand ton travail consiste facilement à faire dans l'année plus de 100 taches différentes en étant sans arrêt dérangé par des broutilles inadaptées...

Comme hier, il faisait beau, mon collègue a été envoyé à la perception pour apporter de l'argent liquide et récupérer des papiers, et à perdu 2 heures d'une belle journée, tandis qu'il était de toute façon annoncé qu'aujourd'hui c'était pluie toute la journée, donc çà aurait plutot été pratique d'aller à cette perception (centre des impots) aujourd'hui ...

Hors ligne

#6 17-05-2019 17:29:08

Ichiro
Membre
Inscription : 07-12-2015
Messages : 599

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

Né à paris d'un pere mecanicien dans l'imprimerie et d'une mere prof de gym je gazais pas mal à l'école jusqu'au moment de choisir une orientation apres la 3è .
J'ai tres mal supporté que mon paternel  me colle dans une filiere technique alors que les grands lycées parisiens m'étaient ouverts . Du coup j'ai fait la bleue et j'ai bossé tres tot  . Ce qui m'a sauvé c'est les potes avec qui je faisais de la spéleo ( entre 15 et 19 ans ) . Puis je me suis mis à l'escalade et m'orientai vers le metier de guide  et j'avais une clientele pour 15 jours dans l'Oisan et 15 jours à Chamonix .
J'ai perdu mon compagnon de cordée dans une belle voie de fin de saison à cause d'une connerie d'intoxication alimentaire dans la cantine de son entreprise ....

J'avais acheté une ruine dans le midi et je m'y suis établi . J'ai été prospecteur pour le BRGM dans le cadre de l'inventaire national des ressources minieres et j'ai appris beaucoup de choses  ( peche de la truite à la main, casse de la glace des ruisseaux pour faire des batées en ardeche .... ) . 5 ans dans la nature ...

M'étant heurté à l'incompétence notoire des artisans du coin j'ai fait une formation d'économiste de la construction et bossé 10 ans dans un atelier d'architecture .
Un filiere sur concours s'est ouverte permettant de reprendre ou d'engager des études d'archi à l'école de Montpellier;  quelques années à ramer pour avoir le foutu diplome et je n'ai eu d'autre choix que de me mettre " a mon compte " .
Il faut dire que la majorité de la demande tient plus de l'emplilement de parpaings que d'architecture , je me suis tres tôt tourné vers l'architecture de bois, qui nécessitait un minimum d'art du tracé . La maçonnerie m'écœure tellement que j'ai consacré un an de plus à faire un certificat d'architecture navale, suivi de petits stages de soudure acier , alu ....
le metier est un vrai parcours de galérien et j'essaye de sauver ce qui peut l'être ...
Par ailleurs je peux comprendre l'attitude de Micky, je ne frequente ni ne supporte beaucoup d'archis ....
La loi de 1977, de memoire, démarre par " l'architecture est l'expression de la culture ..."
Autant dire que c'est mort ....Bien que je ne prétende pas être détenteur de la dite culture mais zenfin ...

Le dessin n'occupe qu' a peine 8%du temps, le reste c'est que des emmerdements ...

Pour le reste pas grand chose , la musique m'ayant été interdite par un pere qui bossait la nuit.
Me reste la littérature, la speleo, la MZ ...
Le couronnement de l'édifice c'est 3 semaines de congés en 15 ans ....

Dernière modification par Ichiro (17-05-2019 17:47:39)

Hors ligne

#7 17-05-2019 19:37:30

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 847
Site Web

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

Oh merde ! Trois semaines de congés, j'aurais pété les plomb depuis longtemps. Plutôt vivre sous les ponts et surtout, mourir vite !

NicoMécano a écrit :

J'apprécie Boby Lapointe, personnage éclectique, qui à apporté son concours à l'informatique moderne.

Oui, comme un autre de mes héros: Daniel Goossens !

Seb, le sèche-linge, il fallait l'enterrer sous un rond-point.


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#8 20-05-2019 13:07:06

tintamar
TarTarin
Lieu : mantes la jolie
Inscription : 05-11-2017
Messages : 223

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

bac S , deug MIAS (mathématique informatique et application aux sciences), licence maîtrise de système réseau en 2004 je crois (note en bas de page: j'ai mis 7 Ans, pour valider un bac+4)

Depuis, bosse dans l'informatique en tant qu'ingénieur linux, borgne au royaume des aveugles.

Mon passe temps avec mon salaire, réparer mon SM (oui il vient de griller une soupape ce con), et tout casser dans ma maison pour mettre au gout du jour.

Dernière modification par tintamar (20-05-2019 13:07:39)


MZ 125 SM 2004

Hors ligne

#9 20-05-2019 21:45:55

hoodlum
Membre
Inscription : 25-01-2019
Messages : 74

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

tintamar a écrit :

Depuis, bosse dans l'informatique en tant qu'ingénieur linux, borgne au royaume des aveugles.

Ah ah, celle-là, je la retiendrai...  cool

Hors ligne

#10 24-05-2019 19:59:41

Vince07
Membre
Lieu : désaignes (ardèche)
Inscription : 22-07-2009
Messages : 200

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

je suis soudeur de précision

Hors ligne

#11 11-06-2019 08:37:17

motardnovice
Membre
Lieu : Villejuif
Inscription : 12-08-2011
Messages : 665

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

Bonjour à tous...
Après une longue absence sur le site, voilà une belle occasion pour me présenter un peu plus... mais comme je ne suis pas prolixe et ne vois pas autant à écrire que certains (un complexe peut-être?) le "un peu plus" est de mise.
Je suis musicien, ayant une formation d'interprète de musique dite "classique" l'étendu de mon répertoire est assez vaste. Dans ce domaine, j'enseigne et partage mes connaissances et développe une pédagogie amenant mes élèves jeunes comme adultes à devenir autonomes autour de la pratique du piano, de l'orgue et parfois du clavecin. Jeune organiste, je devais parfois faire face à des "farces" d'instruments sensibles à l'hygrométrie ou, lorsqu'il n'étaient pas mécaniques des problèmes de contacts électriques... Finalement, sans le savoir je touchais à la mécanique... à mon niveau!

Hors ligne

#12 11-06-2019 14:44:48

micky7
MØtΩZaure
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 19 098

Re : Quel est votre métier où quel était votre métier...

musique classique et moto classique c'est cohérent

Bach eut été un bon mécano


vieux MZotard que jamais

En ligne

Pied de page des forums