Vous n'êtes pas identifié(e).

#61 16-02-2019 19:58:23

SebLob
MZotard Confirmé
Inscription : 10-04-2015
Messages : 1 433

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Enfin, un "navette" de 6 à 8 places, sans conducteur, qui viendrait chercher plusieurs clients effectuant des trajets semblables, je suis désolé mais encore une foi on se fiche grave de notre gueule, car en gros ce monsieur de l'Ademe  voudrait que les VAE se substituent purement et simplement aux "transports en commun" ...

Ou alors, dans ce cas là les VAE çà ne regarde PAS le particulier, chaque ville de France n'a qu'a passer commande de centaines, ou milliers de VAE et voilà.

Tu me dis plus haut que les transports en commun sont saturés, disons qu'ils semble ne pas y avoir de volonté d'améliorer les choses.

Je n'habite qu'a 20 km du centre ville d'une petite ville comme Toulouse, et donc pour aller à Toulouse , ben tu as le choix entre prendre la voiture, le camion, la moto, le quad, enfin bref, tu m'a compris car OK il y a des arrêts de bus OK il y a quasi PERSONNE qui prend le bus, car faut dire qu'il passe tôt le matin (donc tu peux aller bosser) il repasse vers midi, mais par contre il ne passe ni dans un sens ni dans l'autre le soir, bref faut aller bosser avec à Toulouse mais à condition de bosser que le matin, sinon il te faut trouver un autre moyen de transport pour rentrer du taf le soir.

les gens ont trouvé, çà s'appelle une voiture.

Autre sujet, de tout temps un tramway était une sorte de train de trés petite dimension qui utilisait une voie ferrée installée à même la route et qui partageait du coup la chaussée avec les voitures et autres véhicules. A Toulouse on a inventé le Tramway qui est en fait plus un métro terrestre, car il a fallu supprimer des voies pour les voitures afin de le faire passer "a la place", installer des feux spécifique car le tramway n'a pas à respecter le code de la route vu qu'il a sa propre route, et à chaque foi qu'il va croiser des voitures, elles ont donc un feu rouge, comme s'il n'y en avait pas déja assez comme çà.

Résultat, cout des travaux énormes, et intérêt plus que discutable vu que çà augmente les bouchons pour les voitures en réduisant la surface disponible pour celles ci . Mais faut dire que c'est toujours pareil, c'est plutot un choix politique "pour montrer qu'on a  fait quelque chose" qu'un réel "calcul" sur les intéret et avantages de chaque solution.

Du coup Toulouse, t'as le bus, le métro, le tramway, c'est un vrais b*rdel pour s'y retrouver, mais reste que tu ne peux quand même pas te diriger vers la ville depuis la "campagne" faute d'avoir des transports en commun qui passe à des heures "logiques" , comme partout, les infrastructures routières ont peut ètre évoluée de 5% en 40 ans, tandis que la circulation elle, le double, le triple?

Donc SI il est pensé que les VAE doivent ètre des "navettes" de 6 à 8 places, ben pourquoi pas, mais alors que le gouvernement en parle, et qu'il passe commande car dans ce cas il me semble clair que le VAE n'est pas le remplaçant de la voiture mais le bus de demain, en quelque sorte, bus qui n'aurait pas besoin de ligne spécifique.

Mais je ne pense pas que le gouvernement veuille mettre la main au portefeuille.

Évidemment le problème évident vient alors qu'un VAE, ou là NAE (navette autonome électrique) va donc aller à l'encontre des lignes de bus, et surtout des taxi, donc c'est incroyable le nombre de NAE qui seront en panne suite à un "problème volontaire".
Faut pas oublier qu'en France les taxis c'est sans doute pire que la mafia, et ils sont tellement privilégiés par rapports aux autres "personnes" qu'ils ne veulent pas perdre leurs avantages.

Et donc mine de rien, dans chaque sujet qu'on aborde en France, on ne se rend souvent pas compte qu'il est toujours question de plus de chômage.


Mais mine de rien, le VAE en tant que navette, toujours pareil, en ville je veux bien y croire, mais "à la campagne" en voulant aller en ville, a moins qu'il y ait la quantité (ce qui est impossible vu le cout) comment le véhicule, qui doit déja gérer l'itinéraire fait pour gêrer en même temps les divers demande de "ramassage" et les divers adresses de "dépot" qu'on lui demande sans arrêt à n'importe quel moment.
Ca me semble ètre une énorme usine à gaz et du coup si on est demandeur d'un VAE en tant que navette, comment savoir exactement à quelle heure il va arriver, comment savoir quel durée va avoir le trajet s'il doit faire des détours pour aller chercher d'autres personnes, et donc au final, je commande une navette VAE, ou bien je prend ma bagnole?

Zut je viens de me rendre compte que VAE c'est voiture/véhicule autonome électrique, mais y'a aussi le vélà à assistance électrique

Hors ligne

#62 17-02-2019 10:00:03

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 928
Site Web

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

T'inquiète, j'avais rectifié de moi-même.


SebLob a écrit :

Enfin, un "navette" de 6 à 8 places, sans conducteur, qui viendrait chercher plusieurs clients effectuant des trajets semblables, je suis désolé mais encore une foi on se fiche grave de notre gueule, car en gros ce monsieur de l'Ademe  voudrait que les VAE se substituent purement et simplement aux "transports en commun" ...

D'abord le plus important: monsieur Ducreux ne peut pas se moquer de toi parce que c'est un gars sérieux qui roule en MZ 125 SM et qui est aussi rigoureux que sympa. J'espère qu'il viendra ici te répondre lui-même, ses explications étant certainement mieux informées que les miennes.

Ensuite, ce que j'ai écrit concernant la saturation des transports publics concernait Paris et la Petite Couronne et n'était transposable qu'à des villes connaissant le même problème (notamment si elles sont traversées par un fleuve). Paris fait face à deux problèmes historiques, ou plutôt, à un problème historique et un problème géographique. Le problème historique date de l'époque où s'opposaient des Royalistes et des Républicains et où la Révolution Industrielle nécessitait d'abriter des milliers d'ouvriers pas trop loin de la Capitale. Les ouvriers et les Républicains se sont installés à l'Est, les riches patrons capitalistes et les Monarchistes à l'Ouest. De ce fait, les logements dans les communes de l'Ouest ont pris une telle valeur qu'il devenait impossible aux ouvriers d'habiter dans ces communes: Versailles, Neuilly, Auteuil, Issy, etc. A l'inverse, les quartiers de l'est de Paris et les communes de l'Est sont devenus des espaces densifiés avec des habitants des classes populaires. Le problème géographique est que la Seine traverse Paris justement d'est en ouest et que de ce fait, elle crée une séparation qu'il faut franchir pour se rendre du sud au nord, mais également que l'un des deux principaux axes ferroviaires qui permet de traverser Paris d'est en ouest a « choisi » de longer la Seine. C'est le RER C. Or, comme son jumeau plus au nord, le RER C draine un flux très important de voyageurs. Malheureusement, ses voies traversent des terres marécageuses, et même en partie des terres rattachées historiquement au « Marais », un quartier nommé ainsi parce que s'y trouvaient les maraichers qui nourrissaient les habitants de la Capitale. Cela fait que non seulement les voies de cette ligne s'appuient sur des terrains mouvants et peu fiables mais qu'en plus, certaines gares ne sont plus modifiables en longueur (Saint Michel, Quai d'Orsay, Invalides) ou alors au prix de travaux pharaoniques.

Pour faire face à la saturation de cette ligne, on a tout imaginé et même, réalisé: trains à deux étages, fréquence élevée (ils doivent je crois, passer à quarante secondes de fréquence cette année)... mais cela ne suffit toujours pas. Inutile de préciser que sur cette ligne, la SNCF n'espère pas conquérir de nouveaux voyageurs: elle n'en a pas besoin ! C'est pareil sur le RER A, et sans doute sur plusieurs lignes de métro. Paris a sorti d'autres cartes de son jeu: Tramway, VTC, voitures en libre service, vélos et VAE en libre service, et à présent, trottinettes ! Cela donne une idée de la dimension du problème, mais surtout du niveau de la demande.

Bien sûr, le problème n'est pas le même dans les villes moyennes. Ce que l'on sait, c'est que le projet de développement que partagent la plupart de nos dirigeants, c'est de laisser vivoter les villes moyennes et d'aider à mourir le monde rural, en fermant les écoles (moyen le plus efficace), les services publics et en continuant à accompagner de manière efficace la disparition de la paysannerie. On parle souvent de l'Exode Rural au passé comme s'il s'agissait d'un phénomène qui était terminé, mais le taux d'urbanisation continue d'augmenter.

Dans cette situation, quelle place pour des VE autonomes et éventuellement partagés ? On réalise facilement que tout cela repose sur des algorithmes informatiques. Le client informe le système de son besoin et selon ses souhaits exprimés, ou bien un véhicule privatif, ou bien un véhicule partagé se présente à son domicile, en fonction de l'intérêt de la compagnie qui le met à disposition. On imagine difficilement que les informaticiens qui mettront cela au point ne finissent pas par aboutir au système le plus rationnel possible, et surtout, le plus rentable pour l'entreprise qui les rémunère. La position de l'ADEME est logique, mais en fait elle est logique également pour l'entreprise qui va mettre ces véhicules en circulation.

Ce que craignent les prévisionnistes soucieux de l'environnement et de l'épuisement des ressources, c'est qu'à chaque fois que nous inventons quelque chose qui nous permet d'économiser du temps ou de l'efficacité, nous trouvons immédiatement le moyen de gaspiller ce que nous avons économisé dans un premier temps.

Il est douteux que toutes les inventions mécaniques faites jusqu'à ce jour aient diminué la fatigue quotidienne d'un seul être humain.
[right]John Stuart Mill (1894)[/right]


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#63 17-02-2019 12:19:18

micky7
MØtΩZaure ....... modo
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 20 013

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Il est douteux que toutes les inventions mécaniques faites jusqu'à ce jour aient diminué la fatigue quotidienne d'un seul être humain.

peut être à l'époque

mais aujourd'hui bien sur que si car parallèlement on est de plus en plus fainéant et on se persuade vite d'être fatigué

mon père faisait 28km aller et autant retour à vélo sur pavés tous les jours travaillés en 1947 sans assistance électrique, et bien d'autres ouvriers en faisaient autant, et 3 retards dans l'année = la porte, fallait pas crever un pneu, bien sur il y avait en plus une journée de travail peu mécanisé

en 1952 je faisais 2km à pieds + 2 km en tram' 3 fois par jour + 4km à pied le midi avec ma carnasse pleine de bouquins et des copains à la campagne bien plus encore

aujourd'hui on pleure sur des gosses qui disposent des transports en commun et on leur donne des caddy à roulettes qui supportent au moins la moitié du poids, de mon temps vu les trottoirs ils n'auraient pas résisté (les caddy)

on a pris dans nos pays riche l'habitude de la facilité et on se plaint de tout, d'un rien,

pour parler de navette, on en n'est pas à l'automatisme mais dans mon coin il commence à y avoir des navettes gratuites pour permettre de se rendre aux gares, c'est un progrès énorme, ça a permis de supprimer une ligne SNCF devenue stérile ... 6 fois par jour (3 aller 3 retours) une micheline de quelques tonnes transportait au maximum 15 passagers (pour une capacité de plus de 200) et quand je l'empruntais à 16h j'y étais le seul passager

la navette automatique ça sera utilisable quand il n'y aura plus de voitures, car comment une machine peut éviter un chauffard ? et comment les passagers se démerdent ?


vieux MZotard que jamais

Hors ligne

#64 17-02-2019 15:55:33

SebLob
MZotard Confirmé
Inscription : 10-04-2015
Messages : 1 433

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Sauf que les navettes rajoutent de la circulation routière là ou la ligne de train ne le faisait pas.

Il y a des endroits ou des lignes de trains ne marchaient pas du tout, puis il a fallu que des bénévoles se penchent sur le problème, et se rendent compte que les heures ou passait la micheline n'intéressait personne. Aprés des mois ou des années pour que la SNCF se décide à changer les horaires, hop subitement les gens se mettent à acheter une maison "loin" de la ville dans des petits villages qui ont le train justement parce qu'ils peuvent prendre la micheline jusqu'a la ville pour aller bosser.

Et dans le même temps tu as combien de village de traversé par une ligne de chemin de fer en ayant QUE les nuisance mais aucun avantage, puisqu'il a été décidé qu'il n'tait plus rentable de s'arrêter dans la commune, donc pour aller en ville, ben tu prend la voiture et la route qui longe la voie du train, jusqu'a la ville, puisque "on" a décidé que tu n'avais pas le droit de prendre le train faut d'arrêt.

Havoc, ben désolé mais on en reviens à ce que je dis souvent, le problème des transports en France n'est rien d'autre qu'un problème de logements et d'implantation des "lieux de travail".

Tu me disais plus haut qu'en fait c'était écologique d'habiter en ville, tandis que c'était super polluant d'habiter à la campagne, mais bien sur .
A t'entendre la pollution engendrée par l'entretien des lignes téléphoniques et des lignes électriques est monstrueuse, tandis qu'aller agglomérer tout le monde au même endroit pour y concentrer la pollution et y amplifier la pollution par les transports du fait de l'immobilisme de ceux ci dans les bouchons, c'est super écolo.

Dans certains cas on ne se rend pas compte que même les limitations de vitesses ne sont pas écolo, car oui je veux bien que rouler moins vite, sur un même rapport de boite de vitesse, fasse moins consommer et moins polluer, mais quand on est obligé de tomber un rapport pour respecter une nouvelle limitation de vitesse, on consomme plus.  On dirait que niveau "écologie" sur les vitesses des voitures "on" fait déja comme si on roulait en véhicule électrique...

J'ai un collègue qui a une Mégane, ben mine de rien y'a une 6 ème vitesse dessus. Pour rouler à 90 il roule en 6 ème, pour rouler à 80 il doit rester en 5 ème.

J'ai une Kangoo essence, pour rouler à 50 en 4 ème, c'est limite, dés que çà monte un peu, en 3 ème, et avec tous ces villages qui font des entrée en agglomération anticipé de 1 km avant le vrais village.

Pareil, y'avait les zones 30 devant les écoles, çà devient la mode de limiter à 30 des zones de plus en plus grandes, là ou avant tu y roulait à 50 sans le moindre problème. A 30 je dois rouler en seconde, pour rester en 3 ème il me faut rouler au moins à 40 .


Pour Toulouse, ben un peu comme Paris, y'a la Garonne, dans la ville y'a le Canal du Midi, donc çà te fait des ponts pour traverser la Garonne qui coupe la ville en deux, et t'as encore le canal qui fait ch*er.

En plus tu as donc l'autoroute qui fait en gros Bordeaux-Toulouse, et celle qui fait Toulouse-Narbonne. Il n'y a aucune autre solution pour les véhicules qui veulent RESTER sur l'autoroute, car ils n'ont rien à faire à Toulouse, de QUITTER l'autoroute pour prendre la rocade embouteillée, afin de reprendre l'autre autoroute de l'autre coté de la ville.

Ca fait au moins 30 ans qu'il est question de faire une déviation, je pense qu'ils attendent qu'il reste zéro % de terre disponible pour annoncer officiellement que çà ne se ferra pas. En attendant, de 110 la rocade est passée à 90 avec les voies rapide qui y mène à 110, puis ces voies rapides sont passées à 90 aussi.
Maintenant il y aurait le projet de baisser la vitesse à 70.

Je peux dire que déja aprés s'ètre tapé des heures d'autoroute à 130, sortir de l'autoroute pour arriver sur la rocade 2 fois plus large, et n'y avancer qu'a 90, y'a de quoi s'endormir . Bon forcément pour y rouler à 90 c'est pas pendant les heures de pointes ou t'es plus souvent à l'arrêt qu'autre chose.

J'ai la chance d'habiter à 20 bornes du centre ville et de travailler à 10 bornes de chez moi, mais toujours à 20 bornes du centre ville, bref je part bosser à la "perpendiculaire" du trajet que font la plupart des gens de la "campagne" pour aller bosser à Toulouse, mais c'est vraiment effrayant de voir en 10 ans à quel point la circulation a augmentée sur les petites routes de campagne, uniquement de gens qui vont bosser à Toulouse .

Tous les villages de la "campagne" Toulousaine sont en train de grossir petit à petit, certains se touchent, certains sont même rentré dans la communauté de commune de Toulouse Métropole , qui porte bien son nom, et la plupart des villages en question ne sont que des sortes de dortoirs, ces villages sont en plein expansion démographique, mais sont en même temps comme mort. Les gens n'y habitent que pour aller bosser en ville et donc n'y font pas leurs courses par exemple, donc il n'y a plus de commerce.

Bref, donc quand on parle de pollution causé par les automobiles, j'ai toujours l'impression que l'on essaye de résoudre la conséquence d'un problème, alors qu'il faudrait s'occuper de la cause du problème.

Si tu prend le véhicule le plus polluant au monde, il n'est PAS polluant s'il est utilisé avec parcimonie .

Tandis que si tu utilise un véhicule à l'excès, je pense qu'il a beau ètre le véhicule le moins polluant au monde, il risque quand même de polluer beaucoup.

D'ailleurs en parlant de pollution, si on regarde les microparticules en ville, c'était quoi le pourcentage causé par les moteurs de voitures? pas grand chose il me semble, déja les automobiles n'y étaient pour pas grand chose, et rien que les poussières dégagées par les frein y étaient pour beaucoup.
Tu remplace toutes les voitures du centre ville par des électriques, peut ètre que tu baisse la pollution aux micro particules de 5%, aller on va dire 10%.

Ceux qui pensent que çà va réduire la pollution de 100% vont ètre grandement surpris...

Hors ligne

#65 17-02-2019 16:38:26

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 928
Site Web

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Oui et non car une voiture électrique peut presque se passer de freins. Il ne reste donc plus que le problème des pneumatiques, générateurs eux aussi de particules fines (mais moins que celles du diesel à haute pression directe).

Revenons au départ...

Micky, je me suis posé la même question sur l'époque de Mill. On voit bien qu'à son époque, chaque nouvelle découverte énergétique (la machine à vapeur), mécanique ou d'automation est exploitée pour produire encore plus et travailler encore plus. Donc là, on comprend ce qu'il veut dire. De nos jours, il y a des cas comme ceux que tu évoques, mais il y a aussi la grande nouveauté: l'informatique. Il est presque indéniable que l'informatique a surtout servi à ajouter une énorme masse de travail bureaucratique presque complètement inutile, sauf pour contrôler les masses et les priver d'anonymat, de liberté et de libre-arbitre. Dans ce sens, il a encore raison. Le soir, les quarantenaires rentrent au foyer pour effectuer leur travail bénévole pour Facebook et Twitter.

Mon grand-père travaillait à l'Equipement. Il surveillait la voirie et les chantiers routiers. Il avait une moto mais effectuait son travail à vélo. Il n'utilisait sa moto qu'en cas de maladie. C'est terrible en fait, mais je lui ressemble sans l'avoir connu.

[img align=c]https://i24.servimg.com/u/f24/19/16/58/08/jean_c10.jpg[/img]

Mais bon, tout cela ne signifie pas que la phrase de Mill soit erronée car il dit « la fatigue quotidienne » et cela peut-être aussi bien physique que mental, voire moral. Et nous savons tous qu'il existe de la bonne fatigue et de la mauvaise fatigue. Au fond de nous, nous préfèrerions nous sentir fatigué d'avoir coupé du bois toute la journée, ou couru après un gibier pour le repas du soir, que de faire les conneries que nous faisons pour gagner notre vie.

Seb, je n'ai pas caché que les raisons de la mauvaise organisation géographique de la région parisienne étaient historiques. Il est vain de la mettre sur le dos des autorités alors que comme nous, elles n'étaient pas opérationnelles à l'époque, aux époques successives où tout cela s'est formé et aggravé. Mais voilà, le fait est là: convaincre les gens d'utiliser les transports en commun à Paris et autour ne sert à rien, ou de façon marginale.

Eviter cela, comme éviter le phénomène de villes dortoir dont tu parles ne peut passer que par des mesures contraignantes, inverses des règles du marché libre auxquelles croit aveuglément l'Union européenne. Pourquoi ? Parce que quand il y a du travail quelque part, les logements et les terrains à bâtir devienne immédiatement plus chers (exemple: vallée de l'Arve, en plus sous la pression des touristes suisses argentés). Les ouvriers et employés ne peuvent plus se les payer: ils vont vivre plus loin dans ce qui devient rapidement une banlieue (lieu du ban, de l'impôt, et non lui du bannissement comme l'imagine ce clown de BHL) et un enfer géographique tel que celui que tu décrivais se constitue automatiquement.

Éviter cela passe obligatoirement par un renoncement à notre liberté d'acheter et de vendre selon nos envies et nos moyens. Il faut des mesures étatiques autoritaires pour empêcher ces phénomènes de se manifester à chaque fois. La loi SRU est un exemple de renoncement de l’État à défendre la loi du marché et la liberté du Capitaliste.

Bon, la voiture ultra polluante qui devient soudain vertueuse par la grâce des talents de son conducteur, excuse-moi mais je n'y crois pas trop. Et une Toyota Yaris sera toujours plus vertueuse que tous les véhicules que tu peux imaginer dans cette situation. Surtout si auparavant, un logiciel lui a fait ramasser tous les travailleurs du quartier pour les emmener à peu près au même endroit.

En attendant, continuons à fermer des écoles, des tribunaux et des maternités(*), et... roulez jeunesse !


(*) [small]sans bien évidemment, qu'aucune externalité ne soit prise en compte dans les calculs des gestionnaires, qui de ce fait, sont tous faux.[/small]


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#66 17-02-2019 17:38:02

micky7
MØtΩZaure ....... modo
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 20 013

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

chez moi il y a une forte densité de population et de quoi remplir la micheline mais se conformer à un horaire ça dépasse la bonne volonté d'une majorité

un collègue habitait à 200m de la Gare de Templeuve et bossait comme Minnie et moi à 200m de la gare de Lille ... et bien il prenait sa voiture et faisait 16km d'embouteillages

une navette n'ajoutera pas à la circulation puisque par principe elle remplace plusieurs bagnoles, faut être logique !

l'informatique a surtout servi à ajouter une énorme masse de travail bureaucratique presque complètement inutile

complètement faux, je suis très bien placé pour en discuter, il n'y a pas eu plus de paperasse, par contre on a pu contrôler davantage, pour mon job en 1968 on déléguait tout aux architectes et ils merdaient sur pas mal de sujets, par exemple incapables de se rendre compte que le niveau d'éclairement n'était pas suffisant, ou pas intègres, grâce à l'informatique il me fallait 1 journée au lieu de 5 pour la paperasse et je pouvais donc veiller à ce que tous fassent leur boulot

pareil pour Minnie à part que ne faisant pas de chantier elle a mis à jour des opérations dont la paperasse avait 5 à 10 ans de retard

quant à surveiller les masses c'est pas encore au point, il y a encore des situations mensongères qui permettent de toucher des prestations indues, j'en connais à 2 pas de chez moi
je suis POUR cette surveillance mêm si j'en subis des conséquences genre devoir assurer ma dernière RT avant de pouvoir faire la carte grise, avec des assureurs qui ne veulent pas des-assurer la précédente sans preuve de destruction ou de vente, moi je garde ma Striker et vais la remettre en état, une grosse révision me semble utile pour voir où en sont mes soupapes, ma chaine de distribution etc ... du prévisionnel utile à 50000km

comme ton grand père je laissais la moto à la maison et pour 10km je prenais mon vélo pour aller bosser, à la stupéfaction des gendarmes qui avaient interpelé ma frangine sur ma moto, sans permis, quand il m'ont vu rentrer chez moi à vélo ils ont bien rigolé et même pas verbalisé

à côté de ça la concentration d'activité du secteur tertiaire dans les grosses agglomérations est logique, question de concurrence sur le marché de l'emploi, comme parallèlement les immeubles cubiques sont énergétiquement économiques ça va dans le même sens

l'avenir serait donc dans des villes nouvelles à rues disposées en carrés où la circulation serait plus facile et les transports en communs organisés dès l'origine

efficace ... et ... mortel !

comme tu le laisses entendre des mesures contraignantes sont nécessaires alors pourquoi critiques tu le fait de contrôler les masses et les priver d'anonymat, de liberté et de libre-arbitre
tu ne parviendras jamais à appliquer tes mesures contraignantes sans contrôles et en laissant le libre arbitre, surtout en France et avec des gilets jaunes


vieux MZotard que jamais

Hors ligne

#67 17-02-2019 17:41:24

SebLob
MZotard Confirmé
Inscription : 10-04-2015
Messages : 1 433

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Ben si tu parle d'une voiture hybride, elle serra moins polluante si tu jète le moteur électrique qu'elle renferme ainsi que les batteries qui l'alourdisse.

Encore maintenant que les hybrides sont rechargeable à la prise, c'est peut ètre une solution, mais avant celà c'est totalement illogique, tu roule en électrique mais va devoir recharger en thermique, avec forcément une perte de rendement, tout en perdant du "rendement" puisqu'il faut que quand la voiture roule en thermique elle se trimballe le sur-poids causé par l'électrique .

Pour la voiture ultra polluante, je veux juste dire que si une personne a une bagnole ultra polluante mais qu'il s'en sert par exemple pour rouler 10 bornes par semaine, car l'usage de la voiture n'est pour lui pas un automatisme, et qu'il ne s'en sert que dans certains cas bien précis, çà risque d'ètre beaucoup moins polluant que l'écolo/bobo qui va rouler 100 km par jour avec une voiture électrique, mais qui va rouler "pour rien" juste se la péter au volant de sa voiture électrique, alors qu'il pouvait trés bien rouler énormément moins.

Bref, mon but était de faire remarquer que dans pas mal de cas c'est pas le véhicule qui pollue, mais l'usage que l'on a de son véhicule .

J'ai hélas plein d'exemple catastrophique de ce que les gens font avec leur bagnole, car comme au taf je bosse juste à coté de l'école.
Mère que dépose son gosse à l'école en voiture, sachant qu'elle habite à 150 mètres de l'école, et qui se gare tout le temps sur la place handicapée, juste parce que la place d'a coté, qui est vide aussi, est donc plus loin de 3 mètres de l'entrée.

Je ne compte pas le nombre de gens qui ne prennent même plus la peine de se garer sur une place de parking, peut importe s'il y en a plein de vide, non ils s'arrêtent sur le dos d'âne/passage piéton qui amène à l'école et de là amène les enfants à pieds ou les laissent partir seuls mais attendent que le gosse rentre dans l'école pour partir.
dans le "lot" des gens qui font çà il y a une femme avec une Zoé, sauf que peut ètre que sa bagnole est électrique, mais comme la rue est à sens unique, tout le temps qu'elle reste au milieu de la route, les autre véhicules attendent qu'elle parte pour aller se garer et comme ils ne roulent pas en électrique, eux ils polluent pendant ce temps là, mais parce qu'un véhicule électrique leur bloc le passage.

Y'a aussi les jours ou il y a séance de gym pour les adultes, c'est incroyables tous ces gens dont une bonne moitié habite à quelque centaines de mètres de la salle ou va avoir lieu le cour de gym, et qui y viennent en voiture, et tout le monde vient avec sa voiture, tu vas pas avoir 2 personnes dans une seule voiture, le parking est d'un seul coup saturé par tous ces gens qui sont venu dépenser de l'énergie physique, en bagnole  :ilestfou:

Bref, tu peux inventer tout ce que tu veux comme véhicule écolo, ce sont aux gens à avoir des pratiques plus écolo, pas aux véhicule à le devenir à leur place.

Pour l'immobilier, oui çà demanderait de difficiles réformes. Un des trucs qui me choque c'est que je connais combien de gens, dont moi même, a qui il est impossible d'acheter un bien immobilier, et dans le même temps je connais aussi pas mal de monde qui est proprio de sa maison, puis proprio d'une autre maison en location, puis qui fait bâtir en même temps plusieurs maisons pour les louer ...

Bref, une partie du peuple français n'a même pas accés à la propriété pendant qu'une autre partie peut se permettre d'ètre propriétaire de plusieurs biens et de les louer aux autres, ce qui accentue leur "richesse" pendant que les autres continuent à dépenser de l'argent en pure perte (car payer un loyer ne rapporte rien à la longue).
Et pendant ce temps là si l'immobilier augmente trop lentement, c'est presque une crise immobilière  :ilestfou: .

y'a une époque tu te payais une baraque pour le prix ou maintenant tu as seulement le terrain  pt1cable

Là encore, "obligeons" les gens a aller habiter toujours plus loin car l'immobilier est toujours plus cher, c'est la bonne solution pour aller dans le mur coté écologie, peut importe si le pays est 100% véhicule électrique (nucléaire en plus) ou pas.

En fait en réfléchissant plus large, le pire véhicule qui soit ne pollue rien du tout COMPARE a ce que notre mode de vie lui est polluant.

On est dans un monde ou il faut bosser pour gagner du fric, mais pour en rapporter à l'entreprise qui doit en rapporter à l'état, et le pognon que l'on gagne il faut le dépenser le dépenser le dépenser. Même les véhicules actuel me font gerber, électrique en tête, car ce ne sont en AUCUN CAS des véhicules d'avenir, simplement parce que ne peut pas ètre d'avenir un véhicule calculé pour avoir une durée de vie ridiculement courte.

Franchement si j'avais de l'argent, pour moi un véhicule d'avenir c'est par exemple un Toyota BJ40 (et les autres de la famille "40") tout simplement parce que le véhicule en lui même est solide. Donc peut ètre que son vieux moteur diésel n'est PAS une SOLUTION d'avenir, mais ce véhicule de plus de 30 ans une foi acheté et retapé est un véhicule qui a de l'avenir, puisqu'il n'a aucune raison de ne pas durer une 30 aine d'années de plus .

C'est le paradoxe actuel entre des véhicules vieux à la mécanique dépassée mais qui ont un avenir du fait de leur conception basique et robuste, et les véhicules actuels dont les électrique qui sont sensé ètre l'avenir sur le point motorisation (surtout les électriques) mais qui sont conçue pour ètre à la poubelle avant d'avoir remboursé le crédit.

Sans compter qu'il n'y a en réalité que peut d'intéret économique, pour le moment, au véhicule électrique.

Heuresement qu'il y a des problèmes de pollution, sinon pourquoi en acheter?

Et encore, je disais heureusement que le consommateur est surtout al première syllabe sinon je crois qu'il y a longtemps que pas mal de marques de voitures auraient coulées, je veux dire par là que la majorité des achats de véhicules se font pour des raisons pas plus sérieuse que le fait de changer de téléphone portable .
Quoi que dans un sens c'est peut ètre dommage, car il ne serait peut ètre resté que les marques faisant des véhicules durant longtemps .

Car aprés tout il y avait bien un rapport qui disait que niveau écologie, un véhicule électrique ne devenait rentable qu'a partie de 100 000 km, car qu'on le veuille ou non fabriquer une voiture sa pollue, et visiblement fabriquer une électrique plus qu'une "thermique" donc il faut rouler pour rentabiliser l'impact écologique de la fabrication de l'électrique.

Quand on regarde le kilométrage des voitures électriques vendues d'occasion, c'est visiblement le deuxième ou le troisième proprio qui va devoir "rentabiliser" l'impact écologique de la voiture, car visiblement le premier proprio qui l'a acheté neuf n'est en rien un écolo, juste un consommateur, et donc il consomme de la voiture...

Hors ligne

#68 17-02-2019 21:49:04

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 928
Site Web

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Pourtant, une Yaris ne dépasse jamais les 5L/100, même dans les bouchons. Et sa batterie dure facilement sept ans.

Micky, tu as arrêté de travailler il y a un certain temps déjà. Je peux te confirmer que l'informatique a tout envahi, souvent pour rendre des services dont l'utilité est plus que douteuse. Et c'est un informaticien qui te rapporte cela.

Pour ce qui est de ton objection, ce que j'appelais de mes vœux, c'est l'instauration de lois et de réglements, pas une surveillance de chaque individu comme cela se met en place en ce moment en Chine, grâce justement, à ... l'informatique !

En fait en réfléchissant plus large, le pire véhicule qui soit ne pollue rien du tout COMPARE a ce que notre mode de vie lui est polluant.

Oui, c'est tout à fait cela. Quant au problème d'immobilier que tu évoques, il est confirmé par les économistes qui planchent sur la question des retraites et qui affirment que le problème n'est pas du tout le même pour le foyer qui est déjà propriétaire au moment de la retraite et celui qui est encore locataire, au détriment bien sûr, du second.

A une époque, les patrons, du moins certains patrons, étaient paternalistes, avec une éthique souvent protestante, mais pas bidon, comme celle des Protestants contemporains. Et c'étaient Peugeot, Godin, etc. Les bâtiments où vivraient les ouvriers étaient construits en même temps que l'usine et que l'école où les enfants des ouvriers s'instruiraient. Quand on dit ça, on se pince en se demandant si ça a réellement existé.

Pour en finir avec la question de la voiture 100% électrique (mais aussi de l'hybride rechargeable), il faut voir qu'il existe une bonne utilisation de ces modèles: c'est celle du gros rouleur sur petit rayon d'action, qui n'a pas le choix. Il peut être livreur, commercial, infirmière libérale, etc. Et comme il parcourt plus de 20 000 km annuels sans jamais se rendre vraiment loin, le véhicule électrique est idéal pour lui. Mais tu as raison, beaucoup achèteront ces véhicules uniquement par curiosité de consommateur, et c'est très dommageable.

Acheter un véhicule durable est une bonne démarche, mais il n'y a pas que des bahuts diesel dans ce cas, heureusement ! Un simple Dacia Sandero répond au critère.


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#69 17-02-2019 21:52:03

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 928
Site Web

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Y'a aussi les jours ou il y a séance de gym pour les adultes, c'est incroyables tous ces gens dont une bonne moitié habite à quelque centaines de mètres de la salle ou va avoir lieu le cour de gym, et qui y viennent en voiture, et tout le monde vient avec sa voiture, tu vas pas avoir 2 personnes dans une seule voiture, le parking est d'un seul coup saturé par tous ces gens qui sont venu dépenser de l'énergie physique, en bagnole

Moi le soir, je prends une scie égoïne et un sac à dos. Je monte en forêt et je redescends avec une bûche, que je fends et range. Je viens encore de le faire et l'ai fait tout l'hiver. C'est le meilleur sport que je connaisse, c'est écolo et surtout, économique.


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#70 18-02-2019 12:18:54

micky7
MØtΩZaure ....... modo
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 20 013

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Seb je te sens très pessimiste mais il y a du vrais dans tes exemples
la connerie est de loin la qualité la plus répandue

la voiture hybride n'est pas mauvaise en soi, celui qui est intelligent rechargera à l'électricité et l'auto recharge peut n'intervenir qu'en cas de distance supérieure à l'autonomie électrique

c'est ce que fait ma belle fille à Sugarland, du coup elle ne roule qu'à l'électricité, je peux lui faire confiance elle est plus radin que moi, son arrière grand père pasteur Allemand n'y est sans doute pas étranger
Sylvain roule avec un V8 Ford mais en covoiturage avec 3 collègues son TAF est à 60km
Sylvain et elle ont testé la Toyota hybride lors de leurs 3 derniers passage en France et ont été séduits

le problème actuel est la pub débile qui se vante de se dispenser de prise électrique
quoi que c'est surtout que s'adressant à des débiles c'est le meilleur moyen d'atteindre sa cible

l'autre écueil est le besoin stupide de puissance moteur, ma dernière BX n'avait que 70ch et pouvait dépasser les 150km/h avec le plein de bagages et de passagers, pourquoi alors faire des modèles de 110ch et plus ? si ce n'est pour servir de sexe en tôle
ce qui fait qu'un moteur puissant avec toutes ses composantes mécaniques (boite, embrayage ...) est installé en doublon de la traction électrique
à quand le concept révolutionnaire d'un moteur thermique affecté à la recharge tout simplement donc pouvant tourner en permanence au maximum de rendement et tout petit, une fois lancée une bagnole a besoin de moins de 20ch pour vaincre les frottements, excepté en montagne où il lui faut hisser la masse du véhicule + charge pondérale

je réfléchi à passer à un véhicule sans permis électrique (quand il y en aura) + groupe électrogène dans le coffre ou une remorque pour atteindre une autonomie illimitée

c'est pas complètement écolo mais il y a 72 ans que j'économise la planète en ne me déplaçant que pour des choses utiles, à vélo, moto légère, covoiturage avec Minnie, recyclage de vieux appareils, des déchets etc ...
j'estime avoir donné suffisamment pour ne plus m'encombrer avec les systèmes prétendus les plus vertueux

mon interprétation de la fable du colibri est qu'il est vraiment con


vieux MZotard que jamais

Hors ligne

#71 18-02-2019 21:07:02

SebLob
MZotard Confirmé
Inscription : 10-04-2015
Messages : 1 433

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Micky7, je parlais des Yaris qui n'était PAS rechargeable via une prise, car il me semble que c'est assez récent l'idée chez Toyota de proposer de recharger la batterie de traction "à part".  Pendant quelques années ils n'y avaient simplement pas pensé.

Sinon, ils sont fort chez Toyota, tu clique sur "découvrez notre gamme hybride" puis dans la liste la première c'est la Yaris Hybride 100 CV donc tu clique sur "découvrez ce modèle" et là tu vois marqué "Yaris la citadine Hybride et élégante qui dynamise le quotidien" et en dessous "à partir de  11250 Euro .

Donc me dis, "çà coute pas chez une Yaris hybride, sauf que 11250 Euro  c'est le tarif de la Yaris 70 CV NON hybride, et encore, 11250 Euro c'est à condition en fait de l'acheter en LLD, si on l'achète "normalement" elle coute 13592 Euro.

Pour la conso de l'hybride, elle est donnée pour "a partir de 3.3 l/100 km" tandis qu'évidemment, y'a pas de miracle, la NON hybride est donnée pour "à partir de 3.4 l/100 km"  bref, si c'est pour économiser 0.1 l/100 km çà fait cher la différence car visiblement c'est en "promo" à 17950 Euro l'hybride (de Yarisà la moins chère.

En lisant la brochure, Toyota continu à dire que çà ne se branche pas, çà se recharge visiblement QUE en freinant  :ilestfou: .
Le moteur Essence de l'hybride n'aurait pas de démarreur, pas d'alternateur, et même pas de courroie de distribution donc peu d'entretien (euh puisque c'est un moteur thermique y'a quand même une distribution, donc par chaine?).
Du coup je comprend rien à leur brochure, il me semblait que dans la pub ils parlaient d'un truc du genre "maintenant vous pouvez la rechargez via une simple prise ..."  :??:

Enfin bref, pour celui qui fait beaucoup de ville, et qui freine beaucoup, c'est sans doute intéressant la version hybride. Pour celui qui comme moi n'a pas le moindre feu rouge et à peine quelques stop, l'hybride se servirait de son moteur électrique quoi, les 20 premiers mètres en repartant du stop  lol

Hors ligne

#72 18-02-2019 23:03:55

micky7
MØtΩZaure ....... modo
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 20 013

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

@ seb mon commentaire ne visait pas la Yaris mais l'esprit général de ton texte

- pas de démarreur, je suis monté dedans ... la bagnole roule sur le moteur électrique puis engage le moteur thermique sur l'inertie de la bagnole, élégant comme solution je trouve, en tous cas sans comparaison avec cette merde de stop and go
- pas d'alternateur puisque un moteur électrique c'est inversement un alternateur, d'où charge au freinage
- pas de courroie de distribution ... c'est à chaine

recharge de la Toyota : https://www.toyota.fr/hybrid-innovation … eable.json

pour la brochure faut il que je rappelle une fois de plus que le client est en écrasante majorité ignare en technique,
à quoi bon lui parler de distribution, et autant lui cacher le coût pour la prise de recharge


vieux MZotard que jamais

Hors ligne

#73 18-02-2019 23:14:41

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 928
Site Web

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Attention de ne pas imaginer qu'un véhicule hybride unplugged (comme Yaris et Corolla) n'est qu'un véhicule électrique qui est rechargé par un moteur à essence, c'est tout de même un peu plus complexe que cela.

Le principe général est d'avoir un moteur à essence sous-dimensionné (et non downsizé) à quatre cylindres. Il est trop petit pour qu'un véhicule aussi gros qu'une Corolla puisse offrir des reprises acceptables, mais lorsque le véhicule a besoin de reprise, le moteur électrique vient à l'appui du moteur thermique (au travers d'une boite épicycloïdale dont je ne vous expliquerai pas le fonctionnement parce que je ne le comprends pas moi-même). Lorsque le véhicule roule trop vite par rapport à ce qui est demandé, il se freine en produisant un courant électrique qui recharge la batterie.

Ces véhicules sont très efficaces dans une circulation hachée, parce que:

- le moteur est petit
- l'énergie de freinage, qui devrait être perdue, est récupérée en partie
- le moteur thermique s'éteint si on roule trop lentement
- le moteur électrique vient à l'appui du thermique en cas de demande ponctuelle de puissance.


Il n'est donc pas absolument nécessaire qu'un véhicule se branche sur une prise pour qu'il soit hybride, ni pour qu'il soit efficace. En réalité, Toyota ne croit pas beaucoup en l'hybride rechargeable, mais il en produit parce qu'il existe une demande.

Pour l'efficacité des Yaris et Auris (actuellement Corolla), rendez-vous sur Spiritmonitor, bien sûr !


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#74 19-02-2019 00:08:55

micky7
MØtΩZaure ....... modo
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 20 013

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

oui mais quant tu regardes les notices tu t'aperçois que tu ne gagnes que 0.1L aux 100km CF Seb'

efficacité insuffisante

reprise acceptable ... termes de discussion de comptoir signifiant que tu veux doubler au lieu de patienter un peu


vieux MZotard que jamais

Hors ligne

#75 19-02-2019 00:28:58

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 928
Site Web

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Euh... une Corolla est une compacte assez lourde. L'un des moteurs essence n'est qu'un 95 cv, je crois. C'est un peu léger, quand-même.

Sinon, je n'ai pas compris l'histoire des 0,1 litres.  Aucune voiture à essence ne consomme 3,4 litres aux cent en ville ou dans les bouchons. Seule une hybride peut réaliser cela. Je ne vois pas d'où sortent ces 0,1 litres. Pour parler de ça un peu sérieusement, il faut prendre les données sur Spiritmonitor, sinon ça n'a aucun sens.


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#76 19-02-2019 12:24:42

micky7
MØtΩZaure ....... modo
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 20 013

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

0.1L c'est la comparaison des chiffres annoncés par Toyota sur l'Hybride et la normale, effectivement c'est sans doute sur route et ça montre les limites de l'intérêt de l'hybride

évidemment toi qui es en région parisienne tu as d'autres réflexes que Seb et moi, faut bien admettre que dans les bouchons y a pas photo entre hybride et classique, et le stop & go bouffe du démarreur et surtout de la batterie, mon second fils Florent a ça ... c'est une horreur quand il n'y a pas de bouchons, faut donc penser à neutraliser hors bouchons

dans l'état actuel de la technologie on peut résumer ainsi :
- circulation urbaine = hybride mais à mon avis dans ce cas 100% électrique ça peut marcher
- route = moteur thermique, l'hybride est plutôt un handicap (plus cher, plus de pièces donc plus de pannes)
- mixte = hybride

discussion utile ça a changé ma vision de l'hybride, quoi que vu le choix de ma belle fille (amerloc mais ingénieur) qui roule maintenant en hybride je commençais à m'interroger


vieux MZotard que jamais

Hors ligne

#77 19-02-2019 14:10:29

SebLob
MZotard Confirmé
Inscription : 10-04-2015
Messages : 1 433

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Pour la différence de conso c'est ce qui est annoncé sur le site de Toyota, mais en effet ils parlent de la conso mini de l'une et de la conso mini de l'autre, et effectivement la conso mini de la thermique en Ville est quand même beaucoup plus élevée que celle de l'hybride, bien que je demande à voir car la batterie ayant une capacité ridicule,et comme tu dis seulement une partie de l'énergie du freinage est récupérée, bref on va pas pouvoir rouler des heures et des heures en ville en électrique.

l'hybride semble avoir l'avantage de ne quasi rien polluer en mode électrique, tant qu'elle a du jus, ce qui ferait forcément du bien pour la qualité de l'air en ville, mais si tu as envie de faire des centaines de kilomètres tu n'es pas limité par la capacité de la batterie d'une 100% électrique.

Reste qu'il y a quand même un grosse différence de prix entre une simple thermique et que çà dépend donc des usages.

Et sur le net on trouve des infios comme quoi l'autonomie d'une hybride "non rechargeable" est de 2 km ce qui serait donc l'autonomie en 100% électrique quand la batterie st chargée à fond et que rien ne vas permettre de recharger la batterie.

Mais les fabriquant assurent qu'on peut rouler "jusqu'a 50% du temps en électrique en ville via les nombreuses phases de décélération et freinage.

Une hybride rechargeable pourrait parcourir plusieurs dizaines de kilomètres en électrique vu que ses batterie sont plus grosses .

Pour la "recharge" sur le site de Toyota ils précisent bien

Si vous vous demandez encore si l’Hybride nécessite d’être branchée, souvenez-vous qu’en Toyota Hybride, il n’y a ni câble, ni prise électrique, ni autres inconvénients du même genre.

Si je prend en compte qu'il n'y a pas non plus de démarreur électrique pour le moteur thermique et qu'il démarre donc sur la lancée, donc sans possibilité de recharger la batterie "de traction", ben elle a forcément intéret à ne pas se retrouver totalement décharger car sinon on est en rade.

Remarquez je rappelle que notamment certaines électriques de chez renault (peut ètres toutes) ont une batterie au plomb et si elle termine à plat il est impossible de "démarrer" le moteur électrique.

Pour le coup comme quoi le succés de l'hybride c'est un tout petit moteur (donc par rapport à un 100% thermique) est faux puisque la Yaris hybride le moteur essence à lui seul fait 75 CV auquel il faut rajouter 61 CV de puissance du moteur électrique, tandis que la "petite" Yaris essence n'a un moteur qui ne fait "que" 72 CV, donc il est un poil PLUS puissant le moteur thermique de l'hybride que celui de l'essence le moins puissant (puisque l'autre moteur fait 111 CV) .

Mais bon, comme souvent on peut trouver un éventuel intéret écologique en ville, mais coté intérêt économique il va falloir en enquiller des bornes pour "rentabiliser" le surplus de prix de la version hybride sur la version "thermique".

C'est d'ailleurs ce que je ne comprend pas à beaucoup d'annonces de voitures électriques, quand on voit le kilométrage assez ridicule auquel s'est vendu, et l'énorme différence de prix entre le véhicule électrique neuf, et la "version" thermique qui s'y rapproche le plus, jamais de la vie la personne rentabilisé son achat.

Bon faut dire que moi la seule personne que je connais qui avait une Renault Zoé, s'est payé une "thermique" par la suite, faut dire que la personne ne roulait pas beaucoup et çà doit donc lui couter moins cher de payer le carburant que de louer la batterie.

Hors ligne

#78 19-02-2019 15:23:52

micky7
MØtΩZaure ....... modo
Lieu : 59242 GENECH
Inscription : 06-09-2009
Messages : 20 013

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

effectivement il y a 2 hybrides, je dirais :
- une fausse avec 2 km d'autonomie et bien sur pas de recharge sur secteur, je dirais piège à cons
- une vraie avec au moins 40km d'autonomie et recharge secteur

faut pas imaginer que la première tiendra dans les embouteillages je pense qu'il faut la dénoncer et la prohiber de notre discussion


vieux MZotard que jamais

Hors ligne

#79 19-02-2019 20:00:00

Havoc
MZécano
Lieu : ETAMPES
Inscription : 24-04-2007
Messages : 22 928
Site Web

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

Non, pas du tout ! Elle n'est pas faite pour rouler en électrique.

L’ambigüité vient du fait qu'on appelle hybride des véhicules dont la vocation est tout à fait différente. C'est à cause de cela qu'on a dû inventer des termes comme mild hybrid, ou full hybrid.

Une Yaris et une Corolla ont bien un mode électrique, mais il ne sert qu'à sortir de chez soi, ou à la limite, de son pâté de maisons. Certains trouvent cela limité, mais on en a la représentation qui correspond à l'endroit où l'on vit. Dans le cas des gens comme moi qui vivent dans des ensembles pavillonnaires inclus au milieu de nœuds routiers et autoroutiers, je peux vous dire que ça fait complètement sens. A partir de chez moi, en mode électrique sur une mild hybrid (unplugged), je peux atteindre sans allumer le moteur thermique: la RN 20, la 191, me mettre sur orbite pour rejoindre l'A10 et les routes de Sens, Pithiviers, Malesherbes et Dourdan. Je peux également sortir complètement de l'agglo et me mettre en route pour Orléans ou Paris (indifféremment).

Je ne crois pas que la batterie se remplisse uniquement grâce à l'énergie de freinage, elle se charge également grâce au moteur. J'imagine que cela est bien géré car je n'ai jamais entendu personne s'en plaindre. La directrice de l'école d'à côté, qui est une vraie baba cool et qui ne connait rien à la mécanique, roule en Yaris et elle m'a confirmé que sa consommation est presque la même en ville et sur route (environ 5 litres). Cela signifie qu'elle est excellente en ville et passable sur route (à la peine sur autoroute, évidemment).

Mais non, bien sûr qu'il ne faut pas la dénoncer, elle résout bien des problèmes des Rurbains, et avec une certaine élégance. Sans compter l'avantage auquel on pense peu de peu solliciter son système de freinage mécanique, ensemble d'organes qui font souvent bien chier le propriétaire du véhicule. Et ne pas se prendre la tête avec l'histoire de la batterie, qui est très modeste en comparaison de la batterie d'un véhicule électrique ou d'un full hybride rechargeable.

Chaque véhicule a son propre usage. Il faut juste ne pas se tromper en projetant l'usage que l'on va avoir de son véhicule. Ces générations de gens qui ont acheté des bagnoles de 900 kilos avec un moteur de tracteur sous le capot avaient vraiment tout faux, car ces moteurs souffraient sur les tout petits parcours répétitifs qu'on leur imposait. Un mild hybrid aurait fait des merveilles à la place.

Et si l'on ne roule pas, comme moi, on prend un véhicule tout simple avec une mécanique éprouvée, et puis c'est tout.


---

Jamais une moto n'aura autant ressemblé à une frite !

Hors ligne

#80 19-02-2019 20:28:28

SebLob
MZotard Confirmé
Inscription : 10-04-2015
Messages : 1 433

Re : ORIGINE DU MOTEUR DE LA MZ-RT

micky7 a écrit :

effectivement il y a 2 hybrides, je dirais :
- une fausse avec 2 km d'autonomie et bien sur pas de recharge sur secteur, je dirais piège à cons
- une vraie avec au moins 40km d'autonomie et recharge secteur

faut pas imaginer que la première tiendra dans les embouteillages je pense qu'il faut la dénoncer et la prohiber de notre discussion

Visiblement le site de Toyota parle clairement et à plein d'endroits que leurs hybrides n'ont PAS de prise donc ne peuvent pas se recharger sur le secteur.

Et comme le dit Havoc c'est aussi rechargé par le moteur (mais bon ils sont gonflant car, ils disent pas toujours les choses clairement chez Toyota)

L’Hybride Toyota se recharge en roulant. Elle ne se branche pas. La batterie se recharge toute seule pendant les phases de décélération et de freinage, grâce à l’énergie cinétique. La batterie se recharge également grâce au moteur thermique couplé au moteur électrique. Il y a donc aucune contrainte de branchement ni de temps de recharge.

La technologie pionnière des batteries d’une Toyota Hybride est conçue pour rester performante durant toute la durée de vie du véhicule(1). Et comme la batterie d’une Toyota Hybride se recharge en roulant, elle n’a jamais besoin d’être branchée pour se recharger.

(1) Variable en fonction du style et des conditions de conduite.

J'adore la batterie qui est conçue pour durer toute la "vie" du véhicule, et savoir plus loin que la vie du véhicule dépend du style et des conditions de conduite.

Dans le même genre, j'avais aimé moyen le feux Xénon HID qui durait toute la vie de la voiture d'aprés Renault, et il était précisé "c'est à dire 7 ans". Super, 7 ans la durée de vue "prévue" d'une Renault  pt1cable

Pour la capacité de la batterie on trouve pour la yaris " 0,9 kWh 250 V nickel métal hydrure"

En comparaison pour une Renault Zoé  " 41 kWh 400 V lithium-ion"

Hors ligne

Pied de page des forums